Articles avec #humeur tag

Publié le 30 Décembre 2015

Finalement, cette histoire de photos m'aura amenée plus loin que je le pensais ... mais c'est bien tu vois ... et ça continue en 2016 avec plein de projets (encore merci aux photographes, pleins de poutous)

Du coup, je reçois beaucoup de messages d'hommes et de femmes qui me posent des questions, qui se posent des questions et j'essaye d'y répondre humblement. Surtout ne crois pas que je me prenne pour une psy ou ta mère ou le sexologue du coin, mais si tu as besoin de parler de ce que tu as sur le cœur, je préfère que tu m'écrives via le blog ou via la page Facebook du blog plutôt que tu couches avec n'importe qui, que tu te jettes sur la nourriture ou que tu achètes une autre paire de chaussures .... attends ... non c'est bon ... achète les chaussures et écris moi quand même.

Une des phrases qui revient souvent est "j'oserai jamais faire ce que tu fais" et je te réponds : "pourquoi pas ????"

Mais doucement bijou, on commence par étape. Il me semble qu'on a déjà parlé du fait de s'accepter. Alors on commence par là.

S'accepter, ce n'est pas qu'accepter le fait qu'on n'aime pas son corps ou certaines parties de son corps, qu'on ait des marques (cicatrices, vergetures, petits boutons, pilosité beaucoup trop présente et cheveux blancs ... quoi ? mais non il ne s'agit pas de moi !!), qu'on devrait faire plus de sport, qu'on mange mal ou qu'on boit trop ... on sait tout ça merci.

S'accepter c'est se regarder enfin et s'aimer. Oui s'aimer vraiment avec tout ce qui déconne, tout ce qui pendouille, tout ce qui dépasse mais aussi avec tout ce qui est doux, tout ce qui est harmonieux, tout ce qui est joli, tout ce qui est moelleux et tout ce qui est tendre.

C'est réaliser que tu peux faire des efforts sur certains points mais que tu n'auras jamais la force d'y arriver si tu ne réalises pas AVANT que tu en vaux la peine.

Je t'entends déjà chouigner : "oui mais c'est facile pour toi de dire ça ... blablabla ...je ne suis pas aussi fort (e). Je n'y arrives pas. Quand je me regarde dans la glace ... blablablablabla ...."

OH ! ... FACILE POUR MOI ? Tu crois qu'en pleine séance de câlins quand je suis au dessus de mon homme et que je me dit : " et ce bruit, c'est le bourrelet de ton ventre qui clapote contre le pubis de ton amoureux .... " , c'est facile pour moi ? (je sais que tu as un visuel, je l'ai aussi, ne m'en veux pas)

Bien sûr que je me sens conne parce que (presque) toute ma vie j'ai cru que du fait de mon poids, je n'avais pas le droit d'avoir une sexualité épanouie. Mais en un éclair, j'oublie tout parce qu'en face en dessous de moi, j'ai un homme qui ressens du désir et qu'au moment où je me pose des milliers de questions sur mon ventre, mes seins, mes fesses et ma souplesse ... ben lui, il ne s'en pose aucune, se fout de ces détails, est déjà tout nu et très satisfait du paysage.

Et je te rassures, qu'il s'agisse d'un amour d'une nuit, de ton homme ou de ta femme, c'est pareil.

Aimes-toi ... là ... comme ça ... à partir de maintenant ... avec tes défauts, tes qualités, tes imperfections, tes forces ... tu le vois bien que ce monde manque d'amour. Comment veux tu aimer les autres ou te faire aimer si tu ne t'aimes pas ?

Tu veux te sentir mieux ? Des techniques il y en a pleins mais il n'y a que toi qui peux construire une image positive de toi même.

Et ose faire ce que je fais : offre-toi une belle séance de photo nue, en lingerie ou avec ta tenue préférée. Si tu ne sais pas quel photographe choisir, contacte-moi et je t'aiderai.

Pour revenir à la petite scène susmentionnée, et parce que je suis une bonne copine, je vais te donner mon secret pour me sentir un peu plus à l'aise dans les moments d'intimité : la lingerie de nuit.

Nuisette, déshabillé, kimono, petit ensemble coordonné, tu restes sexy tout en camouflant les parties de ton corps un peu moins hardies et en dévoilant celles qui vont mettre un peu d'ambiance. Après dans le feu de l'action, tu gardes ou pas ta lingerie, je ne vais pas tout te dire non plus ...

J'ai eu la chance de recevoir des modèles que proposent le site de Lingerie Elie Pour Elle et de rencontrer Aurélien Goyetche, le photographe qui a gentiment accepté de réaliser cette collaboration.

En ce qui concerne les produits EPE, qu'il s'agisse de la marque DKaren ou Elie Pour Elle, ce sont de pure merveille. Les nuisettes sont confortables, les matières très agréables (certains modèles ont 8% d'élasthanne) et ne bougent pas au lavage en machine à 30°. Les modèles sont adaptés aux grandes tailles. Je fais du 50/110G et les modèles que je présente sont en 3XL.

J'ai un gros coup de cœur pour les ensembles DAFNE et la nuisette INES. J'adore la dentelle, la matière, le rouge ...

Après les jolies photos, tu trouveras :

1. Le contact d'Aurélien : Travailler avec lui, il le sait et je pense que ça se voit sur les photos, a été un moment très agréable (message perso : quand tu veux, où tu veux, on recommence). Si tu aimes son travail, tu peux aussi aller voir sa page Facebook . Il apportera sa jolie touche à tous les événements de ta vie et ce garçon est d'une douceur et d'une patience rare.

2. La proposition du chef du Poulet à Trois Pattes pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, un de mes endroits préférés à Pau. J'y vais pour déjeuner, pour goûter, pour un café, pour dîner, je n'y vais pas autant que je veux mais je devrais car c'est un de ces endroits où je me sens bien. J'ai toujours aimé la déco du restaurant et François a eu la générosité de nous le prêter pour ce shooting. Le menu de la Saint Sylvestre est à tomber et reste dans l'esprit du restaurant et de son équipe : impertinent, original et sincère. Tu trouveras aussi le site ici.

3. Un concours : j'ai été très gâtée par la marque Elie pour Elle et comme je n'ai pas l'intention de m'habiller uniquement en nuisette, c'est avec plaisir que je partage ce que j'ai reçu.

Place aux photos.

Modèle DKaren SELENA - existe en vert et en écru - du 3XL au 10XL

Modèle DKaren SELENA - existe en vert et en écru - du 3XL au 10XL

Modèle EPE WHITE ROSE - du XS au 3XL

Modèle EPE WHITE ROSE - du XS au 3XL

Modèles DKaren Nuisette INES et culotte de l'ensemble DAFNE - Existent en écru et en noir du 3XL au 10XL

Modèles DKaren Nuisette INES et culotte de l'ensemble DAFNE - Existent en écru et en noir du 3XL au 10XL

Modèle DKaren INES - Existe en écru et en noir du 3XL au 10XL

Modèle DKaren INES - Existe en écru et en noir du 3XL au 10XL

Modèle DKaren débardeur de l'ensemble DAFNE - existe en rouge et écru du 3XL au 10XL

Modèle DKaren débardeur de l'ensemble DAFNE - existe en rouge et écru du 3XL au 10XL

Modèle DKaren Ensemble Nuisette et string AMANDA - Modèle porté Noir et 3XL - pas d'information supplémentaire
Modèle DKaren Ensemble Nuisette et string AMANDA - Modèle porté Noir et 3XL - pas d'information supplémentaire

Modèle DKaren Ensemble Nuisette et string AMANDA - Modèle porté Noir et 3XL - pas d'information supplémentaire

Les coordonnées du photographe Aurélien Goyetche

Les coordonnées du photographe Aurélien Goyetche

Le réveillon au Poulet à 3 pattes

Le réveillon au Poulet à 3 pattes

Le concours !

Plusieurs conditions pour valider ta participation : liker la page du blog ici, partager le lien de cette review en mode public sur ton profil Facebook, Twitter ou Hellocoton.

Bonus : liker une ou toutes les pages FB des copains : Lingerie Elie Pour Elle, Aurélien Goyetche Photographe et le Poulet à trois pattes.

N'oublie pas de me préciser ta taille par message privé (tailles dispos : 2XL (2 gagnantes) et 3XL (3 gagnantes)) et de me communiquer les liens de ton ou tes partages.

Résultats dans la soirée du 07/01 sur le blog.

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter une bonne fin d'année que je te souhaite gourmande.

Gourmande de tous les plaisirs que seul l'esprit peut nous donner, gourmande des dernières rencontres qui donnent envie de se revoir l'année prochaine, gourmande de regards, de caresses et de sourires, gourmande d'amour pour toi, pour lui, pour elle, pour eux.

Gagnantes du concours

Adeline B.

Bénédicte M.

Elodie B.

Laura B.

Tiana D.

Félicitations et merci pour votre participation

N'oubliez pas de m'envoyer vos adresses via le formulaire du blog.

Des bisous les filles !

Publié le 18 Novembre 2015

J’ai essayé pleins de fois d’écrire quand ils ont tué Charlie. Mais je n’y suis pas arrivée. Je me trouvais trop conne, pas assez pertinente, un peu bisounours tu sais …

En fait, j’ai essayé d’écrire plusieurs fois sur l’actualité parce que j’étais indignée, révoltée, triste mais à chaque fois je me disais « ce n’est pas ton rôle, reste à ta place », peut être par flemme ou par lâcheté, je ne sais plus. Comme si, pour une fois, j’avais peur du jugement de ceux qui veulent bien me lire.

Pourtant en petit comité, je n’ai aucun complexe. Hier encore, au téléphone avec mon homme, je lui criais presque dessus « Comment peux-tu dire que les gens ne réagissent pas ??!! » et de lui ressortir, scolairement, tout ce que j’avais lu, vu et entendu sur les réseaux sociaux et sur les chaînes d’actu, et les vieux dossiers sur nos divergences politiques habituelles. Je ne sais pas vous mais quand je suis prise dans ce genre de discussion et qu’on me contredit, j’ai l’impression d’avoir un double doctorat en géopolitique et sciences humaines et du coup je suis complètement abasourdie voire même outrée par autant d’impudence: « COMMENT ??? TU METS EN DOUTE MON RAISONNEMENT ???!!! TU LE CONTREDIS ???!!! TU N’ES PAS D’ACCORD AVEC LE FRUIT DE MES REFLEXIONS ALORS QUE DEPUIS VENDREDI JE REGARDE BFM TV, QUE J’ECOUTE France INFO ET QUE J’EN SAIS TELLEMENT QUE JE SUIS A DEUX DOIGTS D’ÊTRE APPELEE PAR L’ELYSEE ???? »

Oui, je sais … Je m’emporte un peu ….

Mais, aujourd’hui, je suis en colère. Vraiment. Contre toi en plus.

Je lis tellement de beaux textes, je vois tellement d’exemples de solidarité et d’humanité dans toute cette horreur du 13 novembre.

Je ne crois pas qu’un seul de mes contacts FB ait fait de publication déplacée … peut être que ça ne va pas tarder mais pour l’instant rien.

Mieux ! Tu partages des vidéos et des articles dans lesquels les intervenants ont des avis éclairés et intéressants, tu donnes ton avis, tu t’impliques. Tu trouves les mots justes et sincères. Tu arrives même à faire de l’humour.

Faut-il attendre un drame pour que tu montres le meilleur de toi ?

Tu sais que je suis autant en colère contre toi que contre moi. En colère, parce que j’ai l’impression d’être impuissante et que j’attendais de toi des solutions, que tu m’aides à me sentir utile …

On sait que ce n’est pas fini. Il y aura d’autres attentats. On sait que les jugements à l’emporte-pièce ne valent rien bien qu’ils fassent déjà leur apparition. De toute façon chacun réagira par rapport à son vécu, à ses croyances, à ses convictions. Chassez le naturiste, il revient au bungalow.

Alors ? Est-ce que tous ces beaux sentiments, ces jolis mots vont nous mener à quelque chose ? Est-ce que nous allons pouvoir établir une véritable résistance ? Est-ce que l’amour reste une solution ?

L’amour des siens, de ses enfants, cet amour-là est facile à donner a priori.

Mais au fond, l’amour c’est la tolérance aussi. On ne peut pas tout comprendre, tout accepter. On n’est pas obligé. L’amour de l’autre, celui qu’on ne connaît pas, c’est moins facile. L’amour de son pays n’est pas aussi simple, non plus.

Et la résilience … ce mot tellement à la mode … Sommes-nous réellement capable de sortir meilleurs de ces épreuves ? Est-ce qu’elles nous construisent et nous aident à construire une réflexion de plus en plus pertinente ?

Et après quoi ? Une fois que nous aurons exprimé notre mal être, analysé ce que nous vivons en ce moment, que nous aurons accepté que, même si nous ne sommes pas tout à fait d’accord avec le voisin, nous n’avons pas à porter de jugement mais plutôt à trouver des compromis (le compromis étant, pour moi, impossible avec des personnes tenant des propos extrémistes hein!).

Une fois, que le choc sera passé, noyé dans notre vie de tous les jours, une fois que nous aurons surmonté ce deuil, une fois que nous aurons éduqué nos enfants, fais preuve nous-même de la plus grande patience, tolérance, empathie, que pourrons-nous faire ?

Après avoir tourné et retourné mille fois la question dans ma tête, et après être arrivée à la conclusion que je n’avais pas la condition physique pour me transformer rapidement en super James Bond girl qui marave les méchants, j’ai fait un choix.

J’ai fait le choix d'arrêter de m'informer en surface, d’essayer d’aller un peu plus loin que le gros titre.

C’est ma résistance à moi.

Je suis complètement capable de m'informer pour les articles du blog mais pas pour donner un avis constructif et nourri sur des sujets d'actualité un poil plus complexes.

J’ai déjà deux/trois pistes mais si tu as des conseils de sources d’info que tu considères comme fiables et objectives, je suis preneuse.

J’ai la chance d’avoir les journaux Sud-Ouest et La République au bureau donc même si je n’ai pas le temps de les lire en entier, je peux faire déjà une sélection des articles qui m’intéressent. Ecouter un peu plus France Info, regarder L’Autre JT sur France 4, C dans l’air sur France 5, ….

Pour toi, c’est peut être évident. Pour moi, ça ne l’était plus.

Voilà ce que ces évènements ont eu comme effet sur moi. Voilà ce que la peur a généré en moi. Un besoin de consistance, un besoin de légitimité peut-être, un besoin de m'engager plus sûrement ...

Je voudrais terminer en disant à mes enfants, à ma famille, mes amies et mes amis de la RP et d’ailleurs, que je les aime. Je voudrais également dire à mon pays que je l’aime.

Comme le cœur est une machine incroyable et qu’il y a de la place pour tout le monde, je voudrais te dire que je t’aime aussi.

Aussi évident que cela puisse paraître, même s’il s’agit de ne rien changer à ta vie, dis-moi ce que tu vas faire … Quelle est ta résistance ?

On fait quoi maintenant ?

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur

Publié le 30 Octobre 2015

Le 21 septembre, sur la page Facebook du blog (dont le lien ne fonctionne pas mais que tu peux retrouver ici), et épuisée par le stress qui règne dans ma vie depuis quelques mois, j’annonçais en grande pompe que grâce au magazine Happinez, j'allais travailler sur les ity's, ces 18 valeurs bienfaisantes pour soi et qui sont directement inspirées du bouddhisme.

Le principe est de travailler chaque semaine sur une des valeurs pour arriver à s'élever :

Serenity – Regularity – Absence of vanity – Sincerity – Simplicity – Veracity – Equanimity – Fixity – Non-irritability – Adaptibility – Humility – Tenacity – Integrity – Nobility – Magnanimity – Charity – Generosity – Purity

(plus de détails grâce à l'article du site mieux-vivre-autrement.com)

C'est donc avec enthousiasme et fort naïvement que j'ai consacré ma première semaine à la sérénité ... je dis "naïvement" car nous sommes fin octobre et j'y suis encore.

18 Ity's ... Step One ... Serenity ...

Oui je sais ....

Mais je m'y suis mal prise ...

D'abord j'ai cru que je ne pouvais être sereine que dans certaines conditions a minima : maison parfaitement rangée, compte bancaire créditeur et transit régulier ...

18 Ity's ... Step One ... Serenity ...

Oui je sais ...

Après plusieurs semaines de lutte, j'ai réalisé qu'il fallait que je sois sereine en dépit de tout ça ....

J'ai listé ce qui générait du stress dans ma vie et j'ai essayé de trouver des solutions sans me voiler la face et en étant objective (je te reparlerai des solutions trouvées).

J'ai pris quelques jours de congés et j'ai essayé de finir beaucoup de choses que j'avais commencé et qui étaient restées en plan.

C'est encore en cours mais je m'en moque, je suis sereine ... et du coup je profite mieux des petits bonheurs de la vie ou en tout cas, je les vois quand ils me font signe, et si je ne suis pas capable de les apprécier sur le moment, ils m'aident à prendre du recul.

S'obliger une fois par jour, à penser aux moments où la sérénité nous entourait, nous enveloppait de ses petits bras musclés, écrire ses moments, les décrire et les raconter, aide à percevoir les choses différemment.

J'ai réalisé également que j'avais changé et que ma vie actuelle comportait suffisamment
d'éléments pouvant m'aider à être sereine : me coucher tôt, me lever tôt, les cours de danse de ma Sophie, la copines du cours de danse de ma Sophie, les copines et les copains en général, savoir dire "non, ce n'est pas possible", mes enfants, faire semblant de boire la pluie avec ma fille, regarder un arc en ciel, allumer une bougie, remercier, faire des photos, regarder mon homme, écouter mon homme, faire l'amour, boire un verre de vin, boire plusieurs verres de vin, boire beaucoup d'eau et écrire ...

Est-ce un hasard ou pas, la deuxième vertu m'apparaît presque comme une nécessité et je suis impatiente de travailler sur la régularité ....

Ce week-end, je me plonge dans la lecture du dernier Happinez consacré à la sérénité et je verrais ce que je fais ... passer à l'étape 2 ou pas ... je m'en moque ... je suis sereine ....

Et toi ? Quelles sont les gens, les choses, les moments qui te rendent serein ou sereine ?

18 Ity's ... Step One ... Serenity ...

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur

Publié le 25 Août 2015

Attention ! Cette review contient du nichon ! Attention ! Cette review contient du nichon !

Comment je me suis retrouvée à poil sur le net ….

Tout a commencé un peu après ma séparation en 2013 … J’avais besoin de reprendre confiance en moi pour construire les bases d’une nouvelle vie.

Il n’était pas question de séduction … ou plutôt si ! Mais envers moi et moi seule.

J’ai réalisé que le look des pin-up me plaisait depuis longtemps. Ces femmes pulpeuses dans des postures sexy et rigolotes, ça me convenait. J’ai commencé à poster des photos de pin-up sur mon profil perso Facebook.  De temps en temps, puis quotidiennement, la  pin-up du jour est devenue non seulement un moyen d’expression envers mes contacts mais également envers moi, un peu comme un mantra qui disait : « tu peux être toutes ces femmes aussi jolie, aussi sexy, aussi attirante, aussi forte, aussi puissante et il n’y a que toi qui décide de l’enveloppe et du message que tu veux faire passer aujourd’hui ».

 

J’ai fait un shooting Pin-Up avec ma blonde et je t’en avais parlé à l’époque.  Il faut bien se l’avouer : un shooting ça fait du bien à ton ego. 

Et de fil en aiguille, j’ai eu l’opportunité d’aller plus loin … Je ne peux pas tout te raconter parce que c'est chiant long.

Je vais juste te dire que plus jamais, (PLUS JAMAIS, TU M’ENTENDS ?), je me permettrais de faire une quelconque réflexion, critique, conseil  à un/une modèle amateur.

Evidemment que je peux ne pas aimer une photo mais c’est tout, je n’en dirai pas plus parce que je t’assure que ce n’est pas évident de poser : « entrouvre la bouche, ne me regarde pas, lève le menton, baisse ton épaule, cambre toi (euh mais je suiiiiiis cambrée), ta main tu peux l’éloigner de ton corps, pas si loin, pas si près, pose la plus délicatement (vas-y ... fait une photo de ta main posée délicatement et pas délicatement pour voir la différence), ton pied sur la pointe s’il te plaît, tu as bougé, lève la tête, moins, ton ép….AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! PUTAIN DE MERDE MAIS TU VOIS PAS QUE LE SANG NE CIRCULE PLUS DANS MONS CORPS ET QUE JE VAIS PERDRE MA JAMBE DROITE !!!!! ».

 

C’est pas facile … non … c’est pas facile … Quant au travail du photographe, je peux dire de façon certaine que je n’y connaît rien donc je ne vois pas pourquoi je la ramènerais …

On va encore dire que j’exagère mais c’est vraiment sportif …

 

Et encore, ce n’est pas le plus dur … NOOOOOOOOOOOOOOOOOOON …….

Ce n’est pas non plus de se déshabiller ni de publier les photos … NON NON NON … 

Le plus dur, c’est de se voir …. LA PHOTO EST LA ! Ton visage, tes seins, ton ventre, tes 1, 2, 3, 4 bourrelets, ta peau d’orange, tes pieds de hobbit  sont là ! C’est toi.  C’est ton corps. Tu ne peux rien y faire, en tout cas pas dans l’immédiat. Tu es devant la réalité nue (ça pour être nue ... qu'est-ce que je suis nue !!) … ta réalité … Elle changera peut-être si tu te décides à faire du sport et à arrêter de grignoter … ou à économiser le moindre sous pour faire de la chirurgie. Mais en attendant, c’est toi. Tu ne peux pas t’enfuir (et de toute façon, ça ne servirai à rien parce que ton corps court avec toi …). Tu ne peux pas te cacher indéfiniment sous des habits informes ( non tu ne peux pas ! .... ben parce que c’est moche).

Tu ne peux que constater que les excès, le temps, ton histoire ont sculpté ton corps de manière  très aléatoire … un peu comme si tous ces éléments s’étaient trompés d’époque ou de culture.

Et puis tu entends « regarde celle-là,  tu es très bien ! » … c’est vrai que je suis très bien … et puis le photographe a l’habitude, il en voit plein des gonzesses à poil … Je suis même pas mal du tout et sur celle-là aussi d’ailleurs ! et celle-là ! et celle-là ! 

Ben ouais …

C’est comme quand tu te réveilles et que la lumière vient t’agresser, ton œil s’habitue peu à peu et tu arrives à ouvrir les deux yeux.

Et puis, tu as vu plusieurs photos de toi nue, le photographe aussi, personne n’a éclaté en sanglots, vomi  ou fondu.

 

Tu réalises qu’il FAUT que tu réagisses comme ça  tous les jours parce que tu n’as pas accepté de faire ce shooting pour te morfondre et te lamenter mais pour te sentir bien et belle, pour te sentir forte et séduisante, pour te plaire … enfin.

 

Le premier shooting a été réalisé grâce et avec Antonin Delvaux, dont tu trouveras le site  ; j’ai ensuite eu la chance de participer à une rencontre photos  avec Phil Nouros, Ceril Aubert, Pierre Bacquey , Marie Hyvernaud , Ben et Terry Vaughan; le troisième shooting a été réalisé à la demande  de ce dernier et j’en suis très heureuse.

Je suis fière d’avoir été et d’être sollicitée par des photographes dont j’admire le travail. Il y a des projets en cours. J’en parlerai sûrement à l’occasion sur le blog. Je ne vais pas me transformer en modèle mais ce qu’on me propose est intéressant donc j’en profite. (et je fais un énorme bisou à mes cops modèles qui déchirent !).

Au-delà de te montrer ma majestueuse poitrine, je suis également heureuse de faire la rentrée du blog avec ce texte. Ces derniers mois ont été chaotiques et je me suis laissée porter mais ce n’était pas négatif. Juste le temps de réfléchir à ce que je voulais vraiment et comment je le voulais. Je vais rattraper mon retard, c'est évident !

J’étais à la croisée des chemins et j’en ai choisi un qui me convient … et toi ? Tu as choisi de faire quoi ?

Crédits @ Antonin Delvaux Crédits @ Antonin Delvaux

Crédits @ Antonin Delvaux

Crédits @ Terry VaughanCrédits @ Terry Vaughan

Crédits @ Terry Vaughan

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur, #VeroVeryIvy

Publié le 9 Juillet 2014

C'est marrant l'image qu'ont les gens de mon corps ... Certains l'acceptent mieux que moi en enviant mes formes ... ou au contraire en me parlant systématiquement régime, sport, hygiène de vie sans que je n'aie rien demandé au demeurant ...

Je savais qu'en te parlant du shooting que j'ai eu la chance de faire avec Be Pin-up, j'allais écrire quelque chose sur l'image que l'on peut avoir de soi et comment un shooting peut aider à s'affirmer, à se lâcher et à avoir une image plus indulgente avec soi même.

Et aujourd'hui, la réflexion d'un collègue de travail m'a donné envie d'aller un peu plus loin. Pour résumer, ce monsieur fait très régulièrement des réflexions sur ma silhouette ... Il est à la limite de la maladresse voire de l’indélicatesse. Je réponds toujours avec le sourire et il n'a jamais réussi à me blesser ... Et je me suis demandé pourquoi ?

D'abord, parce que depuis ma puberté, on regarde ce que je mets dans ma bouche (alors que franchement, mes amis de collège pourront te dire que, déjà, à l'époque, j'étais bonnasse). Vous aurez compris qu'il s'agissait de ma mère qui brandissait le spectre de la grosse dès que je reprenais du rougail saucisse ...

Ensuite, un peu plus tard, les hommes ont aussi joué leur rôle. Tu sais? Ceux qui fantasment sur les grosses poitrines mais qui voudraient que tu rentres dans un 36 ... Ceux qui t'aiment comme tu es mais qui te disent que tu serais tellement mieux avec des kilos en moins, ceux qui veulent que tu sois gourmande au lit mais pas dans la cuisine ...

Il y a les grossesses et l'allaitement aussi, qui m'ont rendue un peu fataliste, en me disant que je n'aurais plus jamais le même corps.

Puis, il y a les gens, en général, qui te parlent d'une amie (jamais un homme) qui a perdu du poids grâce à un super régime "si tu veux je lui demande pour toi", qui te disent "Tu t'es servi une belle assiette" ou "si tu veux, j'ai fait des légumes" ou même "tu devrais venir ! Faire un peu d'exercice, ça te ferait du bien".

J'en ai tellement entendu si tu savais ... Sur mon poids, sur mes seins, sur ma manière de manger, sur ce que je mangeais, sur ma manière de m'habiller .... Je n'ai gardé que le bon et petit à petit, j'ai perdu du poids et surtout j'ai gagné en confiance ... Fière d'être une ronde avec des formes, fière d'être sereine, fière d'être aimée par un homme formidable et fière de ne pas être si abîmée que ça par les angoisses qu'on a déversées sur moi ...

Alors, tu vois mon gars, non seulement je te dédicace ce petit texte mais moi et mes kilos, on t'invite royalement à aller te faire voir chez Plumeau ou à aller faire un shooting vintage chez Be Pin-Up ce qui te permettra d'avoir un peu de recul sur ton physique ...

Be Pin Up ! Shooting vintage ...

Pour en revenir à mes jolis moutons, avec ma copine Mina, nous avons profité d'une offre Groupon pour faire un shooting en Pin-Up.

Le concept de Sabrina est simple : elle s'occupe de tout, tu s'occupes de rien !

Tu te fais habiller, coiffer, maquiller, photographier dans une atmosphère et un studio girly !

L'esprit Pin-Up se rapproche du burlesque donc tout est exagéré, les mimiques, les positions et la féminité .... et c'est drôle ! Je me suis vraiment amusée !

C'est un vrai bon moment à partager avec des cops, en couple, avec ses enfants .... et si tu veux te l'offrir à toi toute seule, tu as le droit !

Va voir son portfolio sur son site et like sa page Facebook pour te donner une idée, son travail est vraiment bon.

En plus, se faire prendre en photo par une pro, c'est autre chose que le selfie que tu prends 20 fois avant de le trouver suffisamment bon pour être publier sur Facebook ...

Tu auras des jolies photos de toi et tu seras jolie sur les photos ... Je ne vois pas quoi te dire de plus à part te montrer le résultat :

Be Pin Up ! Shooting vintage ...
Be Pin Up ! Shooting vintage ...
Be Pin Up ! Shooting vintage ...
Be Pin Up ! Shooting vintage ...
Be Pin Up ! Shooting vintage ...

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur, #VeroVeryIvy

Publié le 19 Avril 2014

Salut toi !

Bonjour,

Je reviens à petit pas. Mon Pc est toujours en rade et je n'ai ni les moyens de le réparer ni celui de m'en acheter un autre. Mais tu me manques, écrire me manque et j'ai tellement de choses à te raconter ...

Je t'embrasse

Véro

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur

Publié le 20 Novembre 2013

Histoire de réveiller votre motivation, je vous invite à découvrir un aperçu de la verobox à gagner ici et de certaines marques qui la composeront :

- Talinka

- Edenens

- Compagnie de Provence

- Mizon

- Chi Farouk systems

- Etude House

- Yes love

- Laura Mercier

- Missha

Soit une vingtaine de petites surprises (des doses d'essai, des full-size, des goodies) de tous les horizons (nail art, soins cheveux, corps, visage).

Comme je vous l'ai dit, il y aura en plus un prix spécial du jury et comme d'habitude, un lot de consolation.

Vous avez jusqu'à demain minuit !

Bonne chance !

Teasing - CONCOURS Anniversaire Leblogdevero

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur

Publié le 19 Novembre 2013

Devant ton enthousiasme et ton talent, je ne peux que m'incliner et j'annonce en plus de la boxdevéro à gagner, un prix spécial du jury qui sera attribué par un panel d'experts ... Je sais je suis dingue ...

Je rajoute la participation d'Aurélie, qui, grâce à l'originalité de sa participation, ouvre encore plus les horizons de ce concours de malade avec la touche de classe et de féminité que je me fais fort d'apporter à ce blog.

Je te laisse juge ... moi, je suis fan  et je dis "Merci Aurélie et Bravo !"

Pour ceux qui n'ont pas encore participé, vous pouvez admirer les prouesses des copains ici et vous lâcher en suivant : le concours est ouvert jusqu'à jeudi 21/11, minuit !

Merci encore !

 

Merci ! Mille fois merci pour ta participation au concours

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur

Publié le 18 Novembre 2013

4429 visiteurs uniques, 8669 pages vues, c'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup ...

Au bout d'un an, j'ai réalisé que tenir un blog, c'est un sacré boulot ! Je le fais encore un peu en dilettante mais l'envie est toujours là !

Alors, pour te remercier visiteur unique, je te propose un petit concours avec, à la clef, une boxdevéro girly pleine de surprises !

Tu as jusqu'à jeudi 21/11 minuit pour jouer, le tirage au sort aura lieu vendredi 22/11 à 17h00.

Les règles du concours sont simples : Il te suffit de poster un commentaire à la suite de ce billet ... mais pas n'importe quel commentaire ... Je voudrais que tu chantes une ♫ chanson ♪ , celle de ton choix, celle que tu as dans la tête depuis ce matin et qui t'énerve, celle que tu adores en ce moment et qui te fait bouger sur ta chaise, celle que tu préfères de tout l'univers et au-delà, ou celle que je vais forcément adorer !

Je ne veux pas simplement les paroles d'une chanson en copié-collé, je voudrais que tu y mettes du coeur et ressentir l'interprétation (je mettrai un exemple).

Merci encore pour tes visites régulières ou pas, pour tes commentaires, pour tes encouragements, pour tes participations aux concours et bonne chance !

 

Leblogdevero .... 1 an déjà ... donc CONCOURS !!

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur

Publié le 14 Novembre 2013

"En retard ! En retard ! Je suis vraiment en retard ! Je n'ai pas le temps de dire aurevoir ! Je suis en retard, en retard !"

Je suis en mode "une chose à la fois" alors que je devrais jongler ... Donc je suis en retard sur le blog, dans mes papiers , sur mon compte en banque, au boulot ...

Je ne suis même pas pressée et je vois les choses se dégrader parce que je ne les ai pas faites à temps ... Pourtant j'en fais des choses mais je n'arrive même plus à savoir si c'est le manque de temps, le manque d'organisation ou le manque de concentration qui fait que rien n'aboutit ... Aucun dossier ne se ferme ... Aucune page ne se tourne  ...

C'est sûr qu'en ce moment, je privilégie les moments passés avec ma fille. Elle est si petite et je dois me séparer d'elle si souvent. Je lui parle doucement calmement, presque au creux de l'oreille pour qu'elle comprenne que papa et maman l'aiment, que nous sommes là, que nous serons toujours là.  Mon fils, lui, est plus indépendant mais j'essaye de ne pas perdre le fil. Je suis inquiète et je manque de force.

Je privilégie aussi les moments entre amis. J'ai besoin d'eux, ils le savent. Ils m'écoutent, me regardent dans les yeux, me prennent dans leurs bras, me parlent ou pas, me servent un verre, me rassurent et me portent.

Je vis comme si j'étais emmitouflée dans un plaid bien douillet, j'ai du mal à bouger et j'ai les paupières lourdes.

Une douce torpeur ... Comme celle d'un matin enneigé ... Je n'entends pas certains bruits, certains mots ... Rien ne peut me déranger mais à l'intérieur, l'équilibre est fragile ...

Est-ce qu'il faut toucher le fond pour remonter ? Je ne sais pas ... mais l'idée me paraît tellement déprimante.

Alors, tout doucement, je vais me lever  .... Je vais appliquer le principe d'un temps pour chaque chose. Je vais m'entourer d'huiles essentielles (lavande, orange douce et verveine exotique) et me concentrer.

Et comme le lapin blanc dans Alice au Pays des Merveilles, comme des milliers de lapins tous les jours en France, un jour, je passerai à la casserole et je ...

Oui ? La séance est déjà terminée ? 50 €, c'est ça ? Bon ... A la semaine prochaine ! ... Je ne suis pas folle vous savez !

 

 

 

Je suis le lapin blanc d'Alice ...

Rédigé par LeBlogdeVero

Publié dans #humeur